Fanny Dalle-Rive

  • Les hommes, dit-on, aiment à se vanter de leurs prouesses amoureuses, fournissant ainsi une matière iné- puisable aux brèves de comptoir et autres histoires de vestiaire. Mais que se passe-t-il en réalité, quand ça se passe mal ? Drague lourde, panne, maladresse, râteau, incompatibilité d'humeur, fiasco et embarras en tout genre, tout ce dont on ne parle jamais par crainte du ridicule. Ratages de couples ou de rencontres, la panade n'a pas de fin.
    Avec humour et précision, Cul nul total enchaîne sans faiblir les scènes d'une comédie dans et autour de nos lits. Véritables contes modernes du sexe ordinaire, ces histoires d'échec et de déconfiture reflètent la frustra- tion d'une époque où l'épanouissement sexuel fait parti intégrante de la réussite sociale. Pourtant, malgré l'abon- dance de conseils délivrés par une foule de spécialistes (de la presse féminine aux sexologues aguerris), force est de constater que la jouissance est une quête semée d'em- bûches. Et si finalement, le « cul nul » n'était qu'un passage inéluctable de cette recherche du bonheur parfait ?
    À travers cette collecte d'histoires vécues, les autrices livrent une chronique sans concession de la vie sexuelle des français, qui nous débarrasse définitivement de l'em- barras. N'ayez plus honte, vos voisins sont pires que vous, ou en tout cas pas meilleurs. Fanny Dalle-Rive et Anne Baraou ont enquêté pour notre plus grand plaisir, celui d'en rire.

  • Entre 2002 et 2008, Anne Baraou et Fanny Dalle-Rive ont publié six volumes d'Une demi-douzaine d'elles dans la Collection Mimolette, signant ensemble, non seulement un des travaux de bande dessinée les plus manifestes concernant l'émergence d'une bande dessinée féminine, mais bien plus encore, une des chroniques les plus remarquables et les plus sensibles sur nos années 2000.

    Armelle Naive, Marine Sex, Michèle Roman, Véra Haine, Ugoline Saine et Isab Abus forment une galerie de personnages (dont les chemins s'entrecroisent) qui ne s'oublient pas, grâce au talent d'observation d'Anne Baraou et à la délicatesse graphique de Fanny Dalle-Rive. De l'adolescence à la quarantaine difficile, le tableau de l'époque est complet et parfait. Un Monovolume s'imposait donc pour donner à cette oeuvre sa dimension définitive. Des saynètes intercalaires inédites viendront agrémenter cette Ciboulette, futur classique du catalogue de L'Association. Anne Baraou est membre de l'OuBaPo et scénariste de plusieurs séries chez divers éditeurs (Les Ostings avec Sardon chez Delcourt, etc.), Fanny Dalle-Rive réalise des travaux pour la presse (Causette) et a dessiné les pages de Coucouta (scénarisées par Capron) dans la revue Ferraille.

  • Sixième et dernier personnage de la galerie de femmes dépeintes par Anne Baraou et Fanny Dalle-Rive, Isab Abus en est peut-être la plus pathétique et la plus touchante à la fois. Sur fond de crise de la quarantaine et de psychanalyse à haute dose, Isab Abus découvre les tromperies à répétition de son compagnon grâce aux nouvelles technologies : liste de noms découverts sur un téléphone portable, et mails espionnés grâce à l'aide d'un ami informaticien. Fable désabusée bien de notre époque, la série Une Demi-douzaine d'Elles, après avoir abordé l'adolescence, la grossesse et divers caractères contemporains, s'achève sur la note douce-amère de l'entrée dans le grand âge.

  • Dans ce quatrième tome de portraits croisés, Anne Baraou et Fanny Dalle-Rive s'attachent à suivre les faits et gestes de Véra Haine, adolescente de son état. Leur inégalable justesse de regard à toutes deux, Baraou dans les dialogues et les situations, Dalle-Rive dans le détail graphique qui dit tout l'air de rien ; fait toute la richesse de cette chronique de moeurs contemporaine.

  • Premier volet de la collaboration entre la scénariste et chroniqueuse Anne Baraou, et Fanny Dalle-Rive, dont le dessin subtil et fragile convient à merveille aux scènes sociales et contemporaines que Baraou sait si bien raconter. Des histoires de filles donc, pas si légères qu'elles en ont l'air, avec chaque fois un personnage mis en valeur, parmi les six personnages prévus (et autant de volumes), qui s'entrecroiseront aussi dans chacun des livres.

  • Marine Sex, seconde héroine de la galerie de personnages féminins de la série Une demi-douzaine d'elles, a tendance à léchouiller les garçons, ceux qui se laissent abuser par le titre en apprendront plus qu'ils n'auraient cru sur les filles et sur la vie. C'est avec humour et légèreté que le duo Fanny Dalle-Rive et Anne Baraou nous livre une nouvelle tranche de vie fort sympathique qui raviera nos pupilles et nous fera oublier, l'espace d'un instant, les aléas du quotidien.

  • Déjà le cinquième volume de la Demi-douzaine d'elles. Leur galerie de portraits prend sûrement forme, saisissant notre époque avec finesse et acuité comme peu de bandes dessinées le font. Ugoline Saine est assurément le titre le plus autobiographique de Baraou. Huit-clos angoissant à la maternité pour scénario catastrophe : avoir un bébé.

  • Les hommes, dit-on, aiment à se vanter de leurs prouesses amoureuses fournissant ainsi une matière inépuisable aux brèves de comptoir et autres histoires de vestiaire. Mais que se passe-t-il en réalité, quand ça se passe mal ? Cul nul, encore ! est le deuxième volet des instantanés de nos échecs amoureux, de nos petits travers et de nos ratages mémorables, ces scènes embarrassantes que l'on préfère passer sous silence.
    Dragues lourdes, pannes, maladresses, râteaux : voici la teneur de ces saynètes. On retrouve dans ce second tome tout ce qui faisait l'humour désopilant de Cul nul. C'est une chronique sans concession et drolatique de la vie sexuelle des Français où tout le monde pourra se reconnaître.

  • Les hommes, dit-on, aiment à se vanter de leurs prouesses amoureuses fournissant ainsi une matière inépuisable aux brèves de comptoir et autres histoires de vestiaire. Mais que se passe-t-il en réalité, quand ça se passe mal ? Dragues lourdes, pannes, maladresses, râteaux, incompatibilités, ce livre est un catalogue des petits travers et des ratages mémorables que tout le monde a connus - ou connaîtra - un jour, ces scènes embarrassantes que l'on préfère cacher aux autres. Mélange d'humour, de précision et de crudité, Cul nul enchaîne des scènes désopilantes, fruit, pour la plupart, de confessions recueillies par les auteures. C'est aussi une chronique sans concession de la vie sexuelle des Français.

empty