K'a

  • Art & anarchie N.2

    Collectif

    À l'automne 2010, paraissait Art et anarchie : acte 1. L'Acte 2 prévu pour 2012 a été réalisé avec un an d'avance en raison du grand nombre de contributions. Encore une fois, il ne s'agit pas d'un ouvrage exhaustif sur la question mais d'une compilation d'instantanés aux entrées multiples et non sectaires. Il réunit des textes historiques et des interventions d'artistes et d'auteurs. Cette publication est le fruit du travail du groupe John Cage de la Fédération anarchiste dont le but militant est de mettre en lumière les passerelles entre art et anarchie.

    Retour dans le passé pour commencer. Felip Equy et Maryvonne Nicola proposent un portrait du chansonnier et poète beauceron Gaston Couté. Patricio Salcedo aborde un sujet qui a souvent déclenché la polémique dans nos milieux : les rapports entre la franc-maçonnerie et l'anarchisme. Daniel Daligand fait un petit historique du mail-art et de l'art postal : échange de lettres entre artistes dans le but d'organiser des expositions, envois postaux transformés en objets artistiques. Pietro Ferrua se souvient du passage du musicien John Cage au Brésil pendant les années de dictature. Andrea D'Urso dresse le portrait d'un surréaliste anarchiste, Vincent Bounoure (1928-1996) qui fait partie de ceux qui ont décidé de continuer l'aventure surréaliste après la mort d'André Breton en 1966.

    Les oeuvres d'artistes contemporains sont analysées : Chari de Goyeneche par Lewis Barnay, Claude Massé par Didier Manyach et Floréal Peleato, André Robèr et Julien Blaine par Daniel Van de Velde, la photographe Alecska par Laurent Nicolas. Le collectif de création Un Nous parle de ses interventions. Outre les oeuvres de ces artistes, on verra aussi les peintures de Joël Frémiot (c'est l'une d'elles qui illustre la couverture du livre), l'art du tampon et les Stampoem de Rémy Pénard ainsi que des poésies visuelles de Serse Luigetti.

    Du côté de la littérature, on pourra lire la poésie de Julien Blaine, celles de Sébastien Lespinasse, Charles Pennequin, Charles Dreyfus-Pechkoff et Jeanne Poitevin, des poèmes et des collages de Didier Manyach (avec un hommage à Helios Gomez « gitan, poète, peintre, anarchiste »). Au sommaire également des extraits d'un roman-brouillon de l'écrivain et poète malgache Raharimanana, une nouvelle de Cathy Ytak qui parle de la traduction, une activité qu'elle connaît bien, et un texte d'Yvon Josse rempli de « oui » et de « non ». Michel Debray met en scène Louis-Ferdinand Céline. Par ailleurs Étienne Brunet se pose des questions sur les ordinateurs et Jean-Louis Costes nous parle de l'art anarchique.





    "

  • Art & anarchie N.5

    Collectif

    Il faut bien se dire au revoir...

    Les aventures, mêmes les plus extraordinaires ou inespérées ont toutes une fin. C'est fini pour Art & Anarchie, en tout cas pour le groupe John Cage et son désir de créer un espace de rencontres et d'échanges sur l'art et l'anarchie. Curieusement, c'est dans ce dernier numéro qu'un article de Jean Pierre Cramoisan sur Marcel Duchamp ouvre plus qu'un débat. Nous aurions aussi pu publier :
    - Non à la peinture.
    - Duchamp l'anartiste, le vrai.
    - Duchamp...
    Tout ça pour vous dire qu'il n'y a pas une esthétique anarchiste mais des esthétiques anarchistes. C'est ce que nous avons essayé modestement de dire au travers de ces 5 numéros de Art & Anarchie. Mais nous n'avons pas trouvé le lectorat pour celà. Nous nous retirons en faisant un éclairage sur le camarade vitamine.
    Celui-là même qui nous disait « ?L'homme n'est pas créature, il est créateur? ». Bien sûr il a été foutu d'inventer dieu et les religions et ça, ce n'est pas glorieux. Mais il y a l'art ultime moment de solitude pour le créateur qui, s'il s'amuse, peut se comparer à dieu ou au divin pour sûr.
    Nous continuerons bien sûr à minima au travers des biennales d'art postal et de poésie visuelle d'Ille-sur-Têt à montrer des formes qui nous intéressent.
    C'est ça la vie. Et puis nous citerons Robert Filliou.
    « ?L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art.? » Merci à tous pour cette aventure.

  • Art & anarchie N.1

    Collectif

    Cette publication est réalisée par le groupe « Anartiste » de la Fédération Anarchiste. Elle se fait parallèlement à la publication de la revue (Anartiste) qui est devenue annuelle. C'est Conçu comme un instantané avec des entrées multiples et non sectaires, il interroge, apporte des éléments historiques et propose des interventions d'artistes. Ce premier Acte n'est bien sûr pas exhaustif puisque nous allons publier ces instantanéstous les deux ans. Ne cherchez pas ici de parti pris esthétique, l'approche an-archiste de nos propos prône la diversité et non la restriction au nom d'un quelconque positionnement historique, univoqueet/ou politique. Nous poursuivons nos « errances » lutte et création restent intimement liées .Création et lutte sont les soeurs de la Révolte ! Les artistes sont forcément des libertaires dénonçant sans cesse les injustices de la société avec leur propre sensibilité .L'art doit s'inscrire loin de la norme et contre la norme, la transgresser afin de repousser chaque jour le monde autoritaire et poser nos esthétiques comme des actes révolutionnaires. à l'Art & à l'anarchie « Poètes, peintres, sculpteurs, musiciens, si vous avez compris votre mission et lesintérêts de l'art lui-même, mettez donc votre plume, votre pinceau, votre burin, au service de la révolution. Venez donc, non pas en maitres mais en camarades de lutte. » Pierre Kropotkine « Paroles d'un révolté »

empty