Jean-Numa Ducange

  • Marx de A à Z

    Jean-Numa Ducange

    • Que sais-je ?
    • 17 Novembre 2021

    La pensée de Marx souffre encore d'avoir été longtemps associée à des régimes politiques discrédités. Pourtant, Marx reste sans doute le penseur le plus pertinent de l'économie capitaliste et de ses dérives, du travail et de la révolution. Il importe donc de débarrasser l'oeuvre de ses gloses et autres commentaires pour en revenir au texte même. C'est ce à quoi s'emploie Jean-Numa Ducange dans cet abécédaire, où il a retenu une centaine de mots caractéristiques du vocabulaire de Marx, suivis de la définition même qu'en propose ce dernier. Une bonne manière de faire connaissance (ou de reprendre le contact) avec un penseur-phare dont la philosophie de l'histoire a profondément imprégné nos imaginaires. Aliénation, État, luttes de classes, matérialisme, prolétariat, travail... «?À la lettre?»?: une collection pour revisiter ses classiques «?dans le texte?».

  • Marx à la plage ; le capital dans un transat

    Jean-Numa Ducange

    • Dunod
    • 15 Mai 2019

    Karl Marx est universellement connu pour ses théories sociales et économiques, notamment autour du capital. De nombreux mouvements révolutionnaires ont adopté sa pensée, le marxisme.
    L'ouvrage de JN Ducang reprend en les vulgarisant la pensée de Marx ainsi que son ouvrage majeur qui reste une référence : Le Capital. Il s'intéresse également à sa postérité et son influence de sa mort à nos jours.

  • La gauche doit-elle défendre la nation  ? Crise du projet européen, mises en cause des frontières, retour des nationalismes et xénophobie font chaque jour l'actualité. Le dépassement des frontières nationales, qui semblait un temps aller de soi, n'était-il pas une erreur de diagnostic  ? Dans des sociétés plurielles, comment peuvent coexister des populations qui ne disposent pas, à l'origine, d'une histoire partagée  ?
    Toutes ces interrogations furent débattues par la gauche européenne au cours de son histoire. Dans cet essai novateur élaboré à partir du monde germanophone, Jean-Numa Ducange restitue ce grand débat qui occupa les têtes pensantes du socialisme, comme le quotidien des militants. Dans la seconde moitié du xixe  siècle, les premiers partis socialistes durent se confronter à une évidence  : l'extension du marché et du capitalisme, pas plus que les luttes des travailleurs à l'échelle internationale, n'ont conduit à la disparition des nations. Le Parti social-démocrate allemand n'est à l'époque pas seul à proposer des solutions, mais nul n'a alors plus d'influence à l'étranger  : de Paris à Moscou, il fascine. Surtout, lui et son alter ego autrichien sont confrontés aux problèmes posés par la coexistence de multiples nationalités, tandis que la question coloniale s'impose sur le devant de la scène.
     
     
    Jean-Numa Ducange est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Rouen Normandie (GRHIS) et membre junior de l'Institut universitaire de France. Il a notamment publié La Révolution française et la social-démocratie (PUR, 2012) et Jules Guesde. L'anti-Jaurès  ? (Armand Colin, 2017).
     

  • Jules Guesde ; l'anti-Jaurès ?

    Jean-Numa Ducange

    • Armand colin
    • 5 Avril 2017

    Jules Guesde est l'une des personnalités les plus marquantes de la gauche française et l'une des plus controversées. Militant infatigable et brillant orateur, il est l'un des premiers à introduire la pensée marxiste en France et à vouloir structurer le monde ouvrier par un parti politique afin de s'opposer au capitalisme. Malgré son intransigeance et son dogmatisme, Jean Jaurès choisit de s'allier avec lui. Le "guesdisme" fut ainsi déterminant dans la fondation du parti socialiste français et son vocabulaire de la "lutte des classes" aura marqué tout le XXe siècle.Dans cette biographie originale, Jean-Numa Ducange nous fait découvrir cet homme politique hors normes de la Troisième République, trop souvent méconnu, et qui aura pesé de tout son poids dans l'histoire du socialisme en France.

  • Jules Guesde

    Jean-Numa Ducange

    • Palgrave macmillan
    • 27 Avril 2020

    What explains France's unique Left? Many works have reflected upon the importance of Marxism in France, yet few studies have been devoted to the man who did most to introduce Marxism into its political culture: the today near-forgotten figure of Jules Guesde. It was with Guesde that Karl Marx drafted the world's first Marxist program, and Guesde who aroused the enthusiasm of countless worker-militants who saw him as their most important leader. Jules Guesde represents the first book-length study of the French socialist leader translated into the English language. For the radical Left today, Guesde is often considered a dogmatist who supported the Union sacrée during World War I and rejected the Bolshevik revolution; for the governmental Left, he embodies an intransigent ideologue who held back the modernization of the French Left. Throughout Jules Guesde, Jean-Numa Ducange argues that it is impossible to study the history of the French socialist movement without a close look at this singular figure and offers a fuller picture of the deep transformations of the Left and Marxism in France from the late 19th century up to the present. This scholarly biography of Jules Guesde seeks to put Guesde's record on a properly historical footing, closely analysing both archival sources and accounts by his contemporaries. Chapter One begins with his early life and the mark left on him by the Paris Commune and exile. Chapter Two emphasises Guesde's importance as leader of a distinct current of French socialism, recognised by figures like Karl Marx and Friedrich Engels. Chapter Three sees Guesde become an MP for working-class Roubaix, exploring the contradictions between his revolutionary rhetoric and concrete political practice. Chapter Four turns to the years following his electoral defeat in 1898 and his renewed intransigence in the period of the Dreyfus affair and rivalry with Jaurès. Chapter Five explores his key role in the formation of a united Socialist Party. Chapter Six examines the test of World War I and Guesde's anguish at the divisions of French socialism. The book then concludes with an examination of Guesde's contested legacy, as both a "founding father" and figure subject to often pejorative framings.

  • La Révolution française dans l'histoire du monde

    Jean-Numa Ducange

    • Armand colin
    • 27 Août 2014

    Depuis 1815, la question n'a cessé de hanter des générations d'historiens et responsables politiques à l'échelle internationale : comment écrire l'histoire de la Révolution française ? Au XIXe siècle, elle fascine et suscite la critique des révolutionnaires français mais aussi allemands, italiens, latino-américains et russes. Au XXe siècle avec la révolution de 1917 et le mouvement anticolonial, elle devient la référence obligée de toute réflexion sur un processus révolutionnaire.
    En parallèle, un mouvement vers une écriture scientifique des événements se fait jour, des États-Unis au Japon. Référence inscrite dans le « grand récit » hexagonal, la Révolution suscita ainsi une réception mondiale, où histoire et politique furent souvent liés. C'est de ce mouvement complexe dont cette synthèse entend rendre compte.

  • Histoire globale des socialismes, XIX-XXIe siècle

    , ,

    • Presses universitaires de france
    • 8 Septembre 2021

    Que signifie le terme « socialisme » en ce début du XXIe siècle ? Où et comment sont nés les divers projets socialistes au XIXe siècle ? Quelles furent leurs destinées selon les pays ? Le socialisme a-t-il un avenir, et si oui sous quelles formes ? Cet ouvrage entend analyser les multiples réalités auxquelles renvoie le terme « socialisme » au cours des deux derniers siècles, en cherchant à rendre compte de la façon la plus exhaustive possible des développements théoriques comme des expériences historiques concrètes. Il ne sera pas question de valoriser ou dévaloriser telle ou telle forme de socialisme, mais d'examiner la diversité des pratiques et des idées. De la social-démocratie à l'extrême gauche, des plus gestionnaires aux plus contestataires, tous les courants y ont leur place. Cette histoire globale se présente sous la forme d'un dictionnaire avec trois grandes parties : « Les mots du socialisme » (partie conceptuelle), « Moments » (grandes dates), « Figures » (personnages historiques). Cet ouvrage s'adresse aussi bien aux spécialistes des questions politiques qu'à un public plus large.

  • Marx, une passion française

    ,

    • La découverte
    • 14 Juin 2018

    Des sciences humaines à la vie interne des partis politiques, des avant-gardes artistiques au monde colonial francophone, de l'extrême-gauche à la droite aronienne, un regard singulier qui permet de comprendre les multiples usages et déformations d'une oeuvre qui reste parmi les plus importantes de l'époque contemporaine.
    En octobre 2017, une enquête montrait qu'un jeune Français sur deux rejetait l'idée selon laquelle " le mot communisme fait ancien, dépassé ". Plus d'un quart des sondés exprimait une opinion positive sur la " pensée de Karl Marx ".
    Malgré la disparition de l'URSS, l'effondrement du Parti communiste, les séquelles laissées par le stalinisme et la doxa affirmant qu'" il n'y a pas d'alternative ", le spectre de Marx hante toujours l'imaginaire français. Nul hasard à cela : la vie intellectuelle comme l'histoire politique de la France ont été durablement marquées par les présences multiples de Marx.
    Deux siècles après la naissance de ce dernier, en 1818, cet ouvrage offre un éclairage historique et sociologique sur la façon dont la pensée de Marx a été reçue dans le contexte français, du XIXe siècle jusqu'à nos jours. Il propose non pas une nouvelle interprétation de Marx, mais un décryptage des formes complexes qu'y a prises son oeuvre.
    Analysant la place et l'influence de Marx dans le débat intellectuel, politique et artistique français, de l'extrême gauche à la droite aronienne, et jusque dans le monde colonial francophone, les contributeurs de cet ouvrage proposent un regard singulier qui permet de comprendre les usages - et mésusages - d'une oeuvre qui reste parmi les plus importantes de l'époque contemporaine.

  • Jaurès pacifiste, dreyfusard, père du socialisme réconcilié avec la République. Toutes ces images bien sûr recouvrent une certaine réalité, mais elles n'épuisent pas les questions entourant le personnage. Comment, en particulier, Jaurès a-t-il perçu le monde nouveau qui s'annonce durant ces années où le xixe siècle bascule vers le xxe ?
    L'oeuvre de Jaurès ne porte pas seulement la marque d'un siècle qui s'attarde. À l'inverse de préjugés largement répandus, plus Jaurès vieillit, plus il se montre ouvert à la compréhension d'un monde internationalisé et pluriel, qu'il observe avec un enthousiasme interrogateur. Cette quête jaurésienne du pluralisme culturel se lit aussi bien dans sa critique de l'ordre colonial que dans sa découverte de l'Amérique, autant dans son interrogation sur les formes de la culture scolaire, dans sa lutte contre la peine de mort que dans sa définition du socialisme comme culture. Il se penche de la même manière sur les premiers mouvements qui s'érigent contre l'omnipotence européenne, en Asie ou encore au Maghreb. Lui qui avait été un temps un soutien déterminé de la colonisation, le voici qui s'ouvre, notamment à propos du Maroc, à sa critique progressive, voire à une hostilité manifeste. Il cherche en général à comprendre avec une force renouvelée la rencontre des cultures locales, nationales ou internationales, avec la volonté qu'elle soit le signe, non de la fermeture et de la barbarie, mais de la construction d'une nouvelle humanité. C'est ce Jaurès original et attentif aux questions du nouveau siècle que ce volume invite à découvrir. L'édition, la présentation et l'annotation de ce volume sont dues à Jean-Numa Ducange, maître de conférences à l'université de Rouen, spécialiste des gauches en France et en Allemagne, et à Marion Fontaine, maître de conférences à l'université d'Avignon, spécialiste des mondes ouvriers. Tous deux sont membres de la Société d'études jaurésiennes.

  • The End of the Democratic State

    ,

    • Palgrave macmillan
    • 6 Août 2018

    This edited volume takes a close look at Nicos Poulantzas's thought as a means of understanding the dynamics of the capitalist, neoliberal state in the 21st century. Nicos Poulantzas has left us with one of the most sophisticated theories of the state in the second half of the 20th century. Poulantzas's influential theory draws inspiration from Marx, Lenin, Weber, and Foucault, among other thinkers, conceiving of the relationship between capitalism and the state as particularly original. This book aims to use Poulantzas's theory of the capitalist state in order to understand important political and economic trends that have taken place since Poulantzas's death in 1979. By entering into a dialogue with current Marxist and critical research in diverse fields such as political science, philosophy, sociology, history, and geography, this volume purports to evaluate the actuality of Poulantzas's thought.

  • Selected Writings of Jean Jaurès

    ,

    • Palgrave macmillan
    • 11 Juin 2021

    This book is an anthology of the writings of Jean Jaurès, a central figure of French socialism in the period leading up to World War I, who was born in 1859 and died in 1914, a few days before the outbreak of the conflict. Jaurès is one of the most celebrated politicians in France. His writings in this anthology touch on the subjects dear to him, which are then some of the great political themes of his time. In this book are writings on war and pacifism, on colonialism and anti-colonialism, and on the central themes of socialism of the time, such as reformism and revolution. Despite Jaurès's notoriety in France, he is not well known abroad. This book, a corpus of his emblematic writings, aims, to make Jaurès known to those who do not know him outside of France.

empty