• «Le Christ s'est arrêté à Éboli», disent les paysans de Gabliano, petit village de Lucanie, tellement ils se sentent abandonnés, misérables. L'auteur, antifasciste, a vécu là, en résidence surveillée, de 1935 à 1936. L'histoire de son séjour forcé parmi ces gens frustes et douloureux a été un des grands événements de la littérature italienne.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Les mots sont des pierres, qui a reçu le prestigieux Prix Viareggio, est particulièrement important dans l'oeuvre de Carlo Levi. Témoignage puissant sur la Sicile, ses villes et sa géographie, mais plus encore sur la vie de son peuple, sa culture, ses luttes. Il marque le lecteur par l'urgence de son rythme, l'acuité de sa phrase et la bonté de son regard.
    Les mots sont des pierres est, dit Carlo Levi, « le récit de trois voyages en Sicile et des choses de là-bas, telles qu'elles peuvent tomber sous l'oeil averti d'un voyageur dépourvu de préjugés. » Ces récits sont de tonalités très diverses.
    Il y a l'histoire de ce fils de cordonnier sicilien devenu maire de New York et qui revient, presque comme une divinité, le temps d'une courte visite, dans son village natal. Levi découvre ensuite le vieux monde sicilien des soufrières et la première grève de ses travailleurs. Puis c'est Palerme, Palerme faste et misérable aux rues grouillantes d'humanité, aux souterrains des couvents remplis de cadavres embaumés, Catane, noire de lave, et enfin le désespoir des paysans de Bronte, le désespoir de toute cette Sicile qui pleure ses morts et souffre des injustices, l'histoire de Francesca Serio, mère d'un syndicaliste assassiné par la mafia, sa ferme détermination : « les larmes ne sont plus des larmes mais des mots, et les mots sont des pierres ».

  • Si la Sardaigne est une terre où, comme le dit Carlo Levi, quelques minutes suffisent pour voyager à travers des dizaines de siècles, si un élément obstinément archaïque affleure de sa nature et de son quotidien, en elle cohabitent une apparente immobilité hors du temps et les bouleversements les plus profonds de l'histoire du XXe siècle. Bergers, paysans, ouvriers, intellectuels, bourgeois, clercs, fonctionnaires, ce sont autant de mondes proches et séparés, entre frictions marginales et déplacements, dans une période instable, active, où la fixité compacte de la coutume s'est brisée, et différents modes d'existence se trouvent côte à côte, comme juxtaposés, si bien qu'à un visiteur pressé, immergé dans ces présences et ces distances, il peut arriver de se sentir, ou de s'imaginer, comme le fragment incohérent, parmi d'autres, d'une vie où des temps extraordinairement lointains semblent s'écouler ensemble sous le même soleil, sous le même regard noir des animaux.

  • L'oeuvre de Carlo Levi occupe une place centrale dans la littérature italienne du XXe siècle. Curieusement, les lecteurs français ne connaissent guère que le magnifique Le Christ s'est arrêté à Eboli ; or, plusieurs de ses livres manifestent une force d'écriture aussi grande que celui-ci : Les mots sont des pierres notamment. Publié pour la première fois en 1955, il était jusqu'ici inédit en français. Il s'agit d'un témoignage passionnant sur la Sicile, ses lieux et sa géographie, mais plus encore sur la vie du peuple, ses luttes, sa culture. Il contient, écrit Vincenzo Consolo, « une sorte de rythme urgent, une tension et presque une fièvre du regard et de l'intelligence dans la façon de cueillir voracement la réalité et de la restituer aussitôt, dans sa pureté et dans sa signification la plus vraie. »

  • Rome fugace

    Carlo Levi

    Rome fugace, c'est une suite de tableaux de la Rome des années 50-60. Une ville éternelle et fugace, noble et plébéienne continuellement en équilibre entre joyau et pacotille.
    Au fil de ces pages nous pouvons écouter la respiration de la ville et de son peuple à travers ses transformations et sa permanence.
    Avec un style où l'ironie fréquente les citations les plus savantes, Carlo Levi témoigne d'une humanité rare où la générosité repose sur la compréhension profonde de la part la plus mystérieuse de nos cultures, dans ce mélange des époques qui rend le lecteur un peu romain.
    Toute une gamme de sons, d'odeurs, de couleurs nous envahit peu à peu à l'évocation d'une fête populaire, d'un match de football, de la Befana, de Ferragosto, d'une façade d'église ou d'un simple Lézard.

  • Invitée par une gazette d'Antipolis à raconter sa vie, Alexandra, membre de la Confrérie des Tueurs, s'attelle volontiers à la tâche. De son enfance dans une famille religieuse à la découverte de l'injustice et son tout premier "contrat", Alexandra dévoile un parcours fait de sang, de sexe et de fureur, et un grand nombre d'informations sur Donjon...

  • A comprehensive overview of the current research on inflammation and immunopharmacology, with particular attention to the use of anti-inflammatory drugs, this book discusses future trends in this area of pharmacological research. It addresses an audience with basic knowledge in the inflammatory process, immune system and pharmacology. The book meets the needs of graduate students, junior and senior researchers and is useful as a source of the most current information for those already working in these fields. 

empty