À propos

troisième volet de la trilogie commencée avec chatouny
et les couloirs du temps, le monde et le rire est sans doute le livre le plus désespéré de iouri mamléiev.
comme toujours chez l'écrivain, les personnages - des moscovites d'aujourd'hui - sont dans l'errance, en quête d'eux-mêmes, de l'essence de la russie, de l'éternité. plus encore que dans les volets précédents, ils se risquent à jeter un coup d'oeil de l'autre côté du miroir, vers l'au-delà. désespoir, disions-nous, désespérance plutôt. désespérance, parce qu'aucun des héros ne sait plus ce qu'il est, ni où il va, parce que la russie dans son ensemble ne sait plus, à l'heure actuelle, ce qu'elle est, ni où elle va.
plus que jamais, peut-être, iouri mamléiev pousse les situations de son roman jusqu'à l'absurde.
c'est ainsi qu'un de ses personnages finit par se retrouver, au sens propre, prisonnier de ce miroir dans lequel il a trop voulu regarder. et, par-dessus tout cela, par-dessus les petits ou grands problèmes individuels, par-dessus les petits ou grands problèmes du quotidien russe, il y a le monde (à prendre ici au sens de nature, d'univers) qui se rit des piètres créatures humaines que nous sommes.
une fois de plus, iouri mamléiev s'affirme comme un des maîtres du grotesque contemporain.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Mamleiev I

  • Traducteur

    ANNE COLDEFY-FAUCARD

  • Éditeur

    Serpent A Plumes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    07/06/2007

  • Collection

    Fiction Etrangere Serpent A Plumes

  • EAN

    9782268061795

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    213 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    352 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty