Hans Hartung, la peinture pour mémoire

Hans Hartung, la peinture pour mémoire

À propos

Figure incontournable de l'art moderne et acteur marquant de l'abstraction, Hans Hartung (1904-1989) n'a eu de cesse, sa vie durant, de laisser derrière lui des souvenirs de son activité : un « autoportrait » en mots, qu'il publie en 1976, d'autres mots encore, des archives, des oeuvres, entrelacés... Pour mémoire. Ecrire sur Hans Hartung c'est suivre cet homme à la trace, c'est se confronter à ce legs, conservé aujourd'hui dans le lieu même de sa vie et de sa peinture : la maison qu'il a construite avec sa femme, l'artiste Anna-Eva Bergman, devenue Fondation Hartung-Bergman. Hartung voulait que cet endroit, et ce qu'il contenait, soient dédiés à la recherche. Cette monographie, née de ce souhait, est la première de cette ampleur. Pierre Wat l'a pensée comme une longue conversation avec le peintre. Confrontant les dires, les archives et les oeuvres, quelque chose de cette vérité de Hartung, celle qu'il voulait qu'on cherche, surgit. Artiste prolifique, Hartung a laissé une oeuvre immense, dont l'auteur a pu s'imprégner, pas à pas, année après année, parfois heure par heure, des premières aquarelles abstraites de 1922 au dernières toiles peintes à la sulfateuse de jardin, en 1989. Ce choix d'appeler dans chaque oeuvre la mémoire d'un moment, d'un geste, d'une intention, a mis en évidence, au-delà des changements de rythme, de méthode, d'instrument, la continuité profonde qui guide le peintre, dès l'origine. Le temps de Hartung est spiralé, il avance en prenant en compte le passé, afin d'en produire, sans cesse, la relève. Dans ce jeu entre connaissance et sensation, un artiste incroyablement singulier, loin des clichés « lyriques » qui lui ont longtemps collé à la peau, émerge. Un homme pour qui l'art est à la fois exploration et mémoire, enquête sur soi et captation du monde, infiniment. L'importante rétrospective autour de Hans Hartung du 11 octobre 2019 au 1er mars 2020 inaugure la réouverture officielle du Musée d'Art moderne de la Ville de Paris, en travaux depuis l'été 2018.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782754110822

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    280 Pages

  • Longueur

    33 cm

  • Largeur

    28 cm

  • Épaisseur

    5 cm

  • Poids

    2 914 g

  • Distributeur

    Hachette

Infos supplémentaires : Illustré  

Pierre Wat

Pierre Wat est Professeur à Paris I ; Chaire d'histoire de la peinture du XIXe siècle. ÿIl a notamment publié Constable (Hazan, Paris, 2002) et Turner, menteur magnifique (Hazan, Paris, 2010).

empty