Oeuvres Tome 3 ; la place de l'autre

À propos

Sous ce beau titre, ambigu, P O L publie avec couverture rouge le troisième volume de ce qui pour n'être pas exactement les oeuvres complètes de Bernard Noël y ressemble furieusement. Sur près de 500 pages y sont regroupés des textes épars publiés ici et là, dans des revues, dans des plaquettes, ou inédits, en tout cas pour la plupart introuvables. La thématique générale est ici celle de la littérature, de la création littéraire.
Cela passe par la critique (Rimbaud, Mallarmé, Villiers de l'Isle-Adam, Blanchot, Artaud, Sade, Michaux, etc.) mais une critique très particulière car elle ne cesse de poser cette question : qu'est-ce qu'écrire ? Cela passe aussi par des textes qui pour n'avoir pas pour objet des oeuvres ou des auteurs, pour se rapprocher plus du récit ou de la fiction, posent et reposent la même question, directement ou non.
Comme à l'accoutumée Bernard Noël est, y compris dans ce qui peut ressembler à des essais, dans l'écriture, la création et, du corps à la politique, il y va de bien autre chose qu'une démarche simplement spéculative.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Bernard Noël

  • Éditeur

    P.O.L

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    18/11/2013

  • Collection

    Fiction

  • EAN

    9782818017975

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    878 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    4.3 cm

  • Poids

    978 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Bernard Noël

Bernard Noël est né le 19 novembre 1930, à Sainte-Geneviève-sur-Argence, dans l'Aveyron. Les événements qui l'ont marqué sont ceux qui ont marqué sa génération : explosion de la première bombe atomique, découverte des camps d'extermination, guerre du Viet Nam, découverte des crimes de Staline. D'où un long silence, authentifié par un seul livre, Extrait du corps, 1958. « Pourquoi je n'écris pas ? » est la question sans réponse précise qui équilibre cette autre : « Pourquoi j'écris ? » devenue son contraire depuis 1969. Cet équilibre exige que la vie, à son tour, demeure silencieuse sous l'écriture, autrement dit que la biographie s'arrête aux actes publics que sont les publications.

empty