Paris-matic Paris-matic
Paris-matic Paris-matic

Paris-matic

À propos

Paris, encore et toujours, pour cet amoureux de la capitale, Paris qu'il a tant photographiée... Mais Paris-Matic... photographiée - en 1970 puis 1990 - à l'Agfamatic, cet appareil jetable, presque un jouet, qu'un photographe pourrait ne pas prendre au sérieux... Pourtant, Bernard Plossu joue avec les possibilités de l'appareil, si différentes de celles de son Nikkormat professionnel, et nous offre ici un nouveau regard "instantané" sur la ville...
"Photos faites à l'Agfamatic, "pour enfants" c'est-à-dire d'une "technique enfantine"... Rien à régler, on met juste sur le petit dessin de nuages ou de soleil. Un rêve I Et en fait d'enfantin, ce sont les appareils les plus révolutionnaires I Pensez, il n'y a même plus à régler, il suffit d'appuyer : on peut photographier avant même qu'on ait eu le temps de se demander si on allait prendre la photo ou pas ! On n'a même plus le temps d'hésiter Plus rapide que du reportage ! " B.P.

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie

  • EAN

    9782862344676

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    16.2 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    260 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Bernard Plossu

Bernard Plossu, né au Sud-Vietnam en 1945, il a grandi entouré des photographies de désert prises par son père lorsqu'il partit faire du ski sur les dunes du Sahara en 1937 avec Roger Frison-Roche.ÿPudeur, sensualité, émotion, gaieté, voici la "sève" qui irrigue déjà les images de cet autodidacte qui débarque au Mexique. Grand Prix National de la Photographie en 1988, Bernard Plossu, pour se dégager des courants commerciaux, a choisi depuis longtemps de se débarrasser du grand angle pour un appareil Nikkormat (24 x 36 cm) équipé d'un objectif de 50 millimètres (objectif le plus proche de la vision humaine).

empty